Shishi: Ballad of the Oracle Demo Impressions

La rareté des titres grand public qui utilisent le combat au tour par tour classique en arrive au point où c’est presque une nouveauté. En conséquence, le genre a trouvé vie parmi les développeurs indépendants comme Shishi Studios et son prochain jeu Shishi: Ballad of the Oracle. Le jeu suit un adorable personnage de balle nommé Shishi qui se lance dans une quête magique pour gagner du temps et de l’espace contre les forces du mal. Alors que cette sortie à venir nous donne un aperçu d’un monde agréable et coloré, la principale star de l’aventure est sa mécanique au tour par tour. Cela reste fidèle à la tradition, mais la brève démo met malheureusement en évidence quelques problèmes avec le jeu lui-même.

L’histoire commence…

La présentation de base de ce jeu est simple: Shishi est un apprenti mage vivant dans la nature et étudiant dans une structure voisine. Après avoir abattu quelques oignons, elle est convoquée par une voix mystérieuse. Après avoir navigué à travers la structure, elle rencontre son futur moi qui lui apprend à partir en voyage pour devenir le gardien du monde. C’est une intrigue facile à digérer avec quelques rebondissements dans la chronologie sans provoquer de maux de tête. Il est également intéressant de noter que l’histoire commence en temps de paix; aucune force maléfique n’attaque soudainement, ce qui incite Shishi à poursuivre cette quête. Bien que cela puisse sembler un peu décevant, cela donne en quelque sorte une idée plus complète du personnage de Shishi.

Court et doux

Bien qu’il s’agisse d’une démo assez courte, il y a un certain nombre de bonnes choses à dire sur le jeu et ce qui va arriver. L’esthétique est simple mais mignonne, avec des textures très douces et des couleurs unies. Bien que les modèles ne soient pas conçus pour des mouvements complexes, les petites animations sont nettes et rebondissantes, ce qui correspond à l’esthétique générale. La bande sonore est également agréable mais brève, ce qui laisse espérer que le jeu complet comprendra une plus grande sélection de morceaux similaires et plus longs.

Passant à la mécanique, ils fonctionnent tous très bien. Le jeu combine solidement l’exploration et le mouvement des jeux de plates-formes 3D traditionnels. Il y a aussi un aspect de la physique dans les objets cassables et les objets de collection, ce qui rend le jeu plus amusant à bricoler. Le mécanisme clé est de pouvoir passer d’une chronologie à l’autre pour surmonter les obstacles, ce qui fonctionne comme un gadget intéressant pour résoudre des énigmes. Dans l’ensemble, le jeu semble avoir beaucoup de charme.

Long et manquant

Il y a une raison pour laquelle la mécanique au tour par tour est en déclin, et des jeux comme Shishi peuvent être un contributeur. Le titre mérite des applaudissements pour avoir abordé le gameplay que beaucoup considèrent comme un grand défi de programmation. Cependant, bien que le mécanisme fonctionne, il n’y a pas assez de construction autour de lui pour le rendre agréable à jouer. Ceci est une démo, bien sûr, et d’énormes changements sont attendus sur la route de la sortie. Mais dans l’état actuel des choses, il y a des problèmes très évidents qui souillent l’expérience.

Tout d’abord, il y a l’aspect fête. La partie la plus populaire du combat au tour par tour classique est sans doute le casting de personnages que les joueurs peuvent contrôler. Pour autant que je sache, Shishi est complètement seul dans cette aventure, qui ne cadre pas avec ce modèle. Il y a plusieurs occasions dans la démo où Shishi combat des groupes d’ennemis et elle ne peut effectuer qu’une seule action par tour. Cela semble déjà assez injuste, mais c’est tolérable si vous avez des sorts de zone d’effet avec lesquels jouer. Malheureusement, Shishi n’a pas de telles capacités. Tout ce qu’elle peut faire est d’attaquer un ennemi, puis d’essayer de résister aux coups de poing de la horde qu’elle regarde autrement.

Malgré la lenteur des batailles au tour par tour, un aspect stratégique peut aider à créer un défi intéressant. Il y a peu ou pas de sens en stratégie lorsque la chance domine le terrain, et Shishi donne cette impression. Par exemple, la démo a la possibilité de jouer en difficulté Facile ou Difficile, et j’ai choisi cette dernière. Finalement, j’ai atteint un point rendu infranchissable par un groupe d’ennemis qui ont tous fait des dégâts à des degrés divers. Chaque fois que je pensais que je pourrais endurer un coup, l’un des ennemis recevait un critique et m’envoyait au jeu sur écran. Pour aggraver les choses, il n’y a pas de points de contrôle dans la démo.

Enfin, certains problèmes techniques flottent. Heureusement, il n’y a rien de plus grave que de tomber à travers des sols ou des animations sauvages, mais elles sont néanmoins distrayantes. Les bogues que j’ai rencontrés affectaient principalement les visuels de l’interface utilisateur, où les données se figeaient parfois à l’écran ou clignotaient brièvement. Il y a également eu quelques moments où les événements ne se sont pas déclenchés correctement, ce qui, espérons-le, sera bientôt résolu.

Les dernières lignes de la ballade

Shishi: Ballad of the Oracle est un jeu fantastique de dessin animé indépendant qui utilise un gameplay traditionnel au tour par tour. Même si le jeu a du cœur et des mécanismes fonctionnels, il n’y en a pas encore assez sur cette base. Pour l’instant, le jeu est trop lent et injuste. compter plus sur la chance que sur la stratégie Cependant, il y a encore de l’espoir pour ce genre. et Shishi devrait continuer à se battre pour cela. Alors qu’elle poursuit sa ballade, son aventure poursuit la ballade à tour de rôle.

Shishi: Ballad of the Oracle n’a pas encore de date de sortie, mais vous pouvez consulter la démo du jeu sur PC via Steam.